CAPITAINE solo

CAPITAINE solo

Créé le 10 avril 2018 Contact

#Solitudesmodernes 1/3 – Solitudes subies, solitudes choisies et déconnexions

- 0
  • "Il n’a pas la même portée selon que l’on soit un homme ou une femme. Est-ce l’apanage de l’hyperconnexion ou de l’homme posé, imposé, comme animal social, comme outil élémentaire de production  ? La solitude a un genre. Durkheim l’affirmait, à la fin du XIXème, comme bien plus pesante pour les hommes que pour les femmes. Marie-France Hirigoyen postule que les femmes restent seules plus longtemps après une séparation – elles en sont les principales initiatrices – pour profiter « de cet espace de liberté, d’autonomie ». Subie, choisie, elle l’est, tour à tour. Elle est une contestation.  Elle est symbolique. Elle ne doit pas durer".
    Lire la suite, ici.