L'Écrivain Souterrain

L'Écrivain Souterrain

Page vérifiée Créé le 18 janvier 2018 Contact

L'Écrivain Souterrain
  • kiketué et koiketufé ?
  • Disons que je suis un provençal qui vit depuis trois ans sur l’île de la Réunion (je profite d’ailleurs du passage d’un cyclone pour rédiger cette superbe présentation !).

    Après moult zaventures et l’acquisition d’une quantité assez considérable de lettres de refus de la part des éditeurs et des revues littéraires (et je ne parle que du format papier), j’ai décidé il y a six mois (fin août 2017) de ne pas attendre d’être mort ou très très trèèèès vieux avant de pouvoir tenter ma chance sur les routes littéraires.

    Le blog de l’Écrivain Souterrain est né de ça.

    J’y expérimente une écriture … disons hors circuit, diffusant un son de cloche qui – à mon humble avis – manque un peu dans les rayons des libraires.

     

    Vous pouvez donc lire gratuitement la quasi-totalité de mon travail actuel (je poste très peu d’écrits datant d’avant le blog) sous forme de peau aime, chroniques et nouvelles, ainsi que l’avancement de certain projets, notamment l’édition de livres (j’ai sorti un premier roman souterrain en décembre et travaille sur mon premier recueil de poèmes) ou encore la création (Ô Grand Rêve Encore Loin D’Être Atteint) d’un journal underground, un vrai, comme au bon vieux temps des hipsters (des vrais),…

     

    Une chose cependant que vous ne trouverez pas chez moi : des articles du genre 5 méthodes pour écrire un best seller ou Comment écrire un livre à succès en 1 mois (ben voyons !). Et, si par mégarde vous trouvez quelques articles ressemblant dans le titre à ceux-ci, sachez que c’est le petit lutin fourbe de mon lobe d’oreille gauche qui m’a soufflé l’idée pour ranker un peu. Mais ce diable à chapeau vert n’a jamais eu accès au contenu de mes lignes, je lui laisse simplement les titres.

     

    L’Écrivain Souterrain est donc un blog au contenu totalement original, un laboratoire des mots et une exposition de mon travail (hors roman).

     

    À quelle fréquence je publie ? Très bonne question ! De façon générale, je sors au moins un écrit par semaine, peu importe le support, mais – généralement aussi – j’en publie bien plus.


    Mais... rien que pour 2018, je compte sortir au moins deux livres en broché : un recueil de poèmes et un de nouvelles...



  • Pourkoi ke tu plantes ton Tipeee ?
  •  Parce que mes potes m’y ont poussé ?!!

     

    Honnête ment je me suis beaucoup tâté (hummm…) au départ, prétextant que ce devait être la vente de mes livres qui devaient faire de moi l’écrivain heureux et indépendant que j’aspire à être. Cependant, vu la galère pas possible qui consiste

    1 - à se faire connaître

    2 - à faire acheter un livre

    un petit coup de main ne serait pas de refus.

     

    Et c’est là que le concept de Tipeee me plaît bien, parce qu’il s’inscrit dans cette philosophie qui consiste à dire que c’est faisant chacun un peu que les choses deviennent grandes.

     

    Plus sérieusement, même si j’ai pris le parti de m’exploiter moi-même, la phase d’écriture est celle qui – paradoxalement – me demande le moins de temps. Vous n’imaginez pas le temps passé pour relire un bouquin, le mettre en page et créer une couverture ! Et ce travail, je peux le faire qu’à plein temps, au risque de sombrer dans les méandres infinis et futiles de la fourmi isolée (je ne sais pas si cette phrase veut dire un truc, mais je l’aime bien).

     

    Alors, si quelques joyeuses âmes veulent bien participer en soutenant financièrement un artisanat qu’elles peuvent lire en grande majorité gratuitement, ben ça serait chouette. Et c’est une façon pour moi de voir à quel point ma démarche vous intéresse (et si ce n’est pas le cas, no problemo, je continu quand même).

     

    J’aime à voir Tipeee comme un soutien, un petit frère de l’esprit qu’il y a dans les bars à faire tourner le chapeau pour l’artiste en fin de soirée (beaucoup de chapeaux dans ce texte non ?) une sorte d’abonnement solidaire, notamment au Journal Souterrain, cette chronique régulière qui me demande un malaxage de cervelle assez constant. Ne serait-ce qu’un euro par mois pour lire la gazette et ces bonus, ça représenterait beaucoup pour moi (y compris sur le plan humain) et si déjà ça me rembourse une partie des frais du blog, c’est beau !

     

    De plus, j’ai dans l’idée d’élargir le Souterrain… (oulà, ça sonnait moins trash dans ma tête !!) 

     

    Je cherche à réunir et fédérer des talents, que ce soit dans la photo, la vidéo, le dessin, la musique… à diversifier sur différents supports cette belle idée de la littérature (et de la culture) indépendante.

     

    Pour vous donner une idée, j’avais pensé à faire des lectures sur YouTube MAIS, outre le fait que je déteste ma voix, le son était tellement pourri que j’en saigne encore des oreilles !

    Suivant comment ça se déroule, votre participation pourra m’aider à acheter un micro, puis de quoi filmer de jolis petits clip puis (pourquoi pas, rêvons) éditer un petit Journal Souterrain (ou se rencontreraient pour le coup plusieurs écrivains et dessinateurs, ça pourrait avoir de la gueule) et le distribuer aux quatre coins de la galaxie via les boîtes aux lettres, et je ne parle même pas du fait d’imprimer mes livres et passer par des distributeurs nationaux…

     

    Donc, je viens de me rendre compte que cette inscription à Tipeee est autant une demande de participation (sil vou plé des sous !) qu’un appel artistique à qui veut bien l’entendre (sil vou plé des gennns !)

     

    Toutefois petite précision qui me semble indispensable : Écrire EST et SERA TOUJOURS ma principale priorité.

     

    Aussi, si quelques tips peuvent me permettre de trouver quelqu’un me soulageant un peu du travail d’édition (ne serait-ce que pour lui payer un verre en remerciement), ben tout le monde y gagne. Moi j’écrirais plus, donc vous lirez plus, et une autre personne – en attendant d’être mille, tous rémunérés, avec une imprimerie et une maison d’édition localisée dans une ancienne usine de cannes (c’est bô les dreams…).