Astro sur les ponts

Astro sur les ponts

Page vérifiée Créé le 31 juillet 2018 Contact

Astro sur les ponts

Dernières news

  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?
  • Bonjour, je suis Jean-Raphaël, je fais de l'animation astro sur les ponts de Paris - essentiellement pont Saint-Louis et  pont des Arts - depuis octobre 2016. Tous les soirs où il fait beau, hop, sur le pont! En bientôt deux ans j'ai pu montrer que même à Paris on peut expliquer beaucoup de choses avec le peu qu'on voit dans le ciel : reconnaître sans télescope une planète par rapport à une étoile, guetter les passages de la Station Spatiale Internationale, se faire décrire les étoiles les plus brillantes, pointées au laser ; à la lunette, découvrir les cratères de la Lune, l'anneau de Saturne, les satellites de Jupiter, le croissant de Vénus, la rotation de la Terre...  Le but est de recréer pour les citadins un lien avec le ciel, qu'ils voient les choses en "vrai" et non derrière un écran de smartphone.

  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?
  • Jusqu'ici, en mettant un chapeau sous ma lunette astronomique, je suis parvenu à vivre de ce qui tombait dedans et du RSA... qui n'est pas le Revenu Universel :D Je suis donc invité à trouver une rémunération qui puisse se déclarer. La solution : tipeee.com ! Si vous m'aidez, vous contribuerez à pérenniser ma présence sur les ponts de Paris en tant que montreur d'étoiles, voire à diversifier mon activité autour de l'astronomie ; je pourrais alors créer une micro-entreprise et ne plus dépendre des aides de l'État.

  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?
  • Pour l'instant il n'y a pas d'autre contrepartie que de vous exprimer ma gratitude et venir sur les ponts découvrir le ciel de Paris. Cela peut paraître bien peu et pourtant il semble que ce soit beaucoup pour les personnes qui n'ont jamais vu l'anneau de Saturne et les cratères de la Lune dans une lunette et qui les voient pour la première fois. Les plus emballés achètent même leur propre lunette, d'autres, plus simplement, repartent sous des cieux mieux préservés afin d'approfondir leur soif d'exploration - rien que les squares parisiens ouverts la nuit permettent déjà de partir à la chasse aux constellations !