les variations de mots de Kaya Nifaflobe

les variations de mots de Kaya Nifaflobe

Créé le 12 août 2018 #lecture #chronique #écriture #romance Contact

Chronique littéraire : Reste aussi longtemps que tu voudras de Mélanie Taquet

- 0


  • L’histoire :

    "Une évidence la frappa : personne ne devait savoir, car personne ne pourrait jamais comprendre. Son secret, qui la hantait depuis son arrivée à Florence, elle devrait l'enfouir en elle. Profondément. Le recouvrir de jolies choses sans importance comme cette promenade avec Marco. De manière à ce que personne ne puisse le découvrir, le lui voler. De manière à ce qu'elle puisse continuer, et vivre. Libre, pour un temps du moins, ici, à Florence."

     

    Nina a quitté Paris sur un coup de tête pour venir s'installer dans ce Bed & Breakfast du centre de Florence, tenu par son amie de toujours, Hannah. Mais les retrouvailles des deux femmes ne sont pas à la hauteur de leurs espérances : Hannah est aux prises avec sa sorcière de belle-mère et ses problèmes de couple ; quant à Nina, elle refuse d'expliquer les raisons de sa venue et semble fuir la réalité, préférant se laisser distraire par les délices florentins au bras de Marco, un Napolitain pensionnaire du bed & breakfast. Pourquoi Nina a-t-elle quitté la France aussi subitement ? Quels secrets tente-t-elle de dissimuler ? Sous le soleil de Florence, les parts d'ombre et de lumière de chacun se révèlent tour à tour.

     

     

    Mon avis :

    Ce roman nous offre une belle balade au cœur de Florence, à travers des personnages très différents les uns des autres, et pourtant tous attachants.

    Il faut du temps pour comprendre les raisons du départ précipité de Nina pour l'Italie. Je ne spoilerais pas l'histoire, mais j'avoue que c'est un sujet très rarement abordé et qui interpelle. J'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur évoque le remue-ménage émotionnel qui anime Nina et sa manière de nous préparer doucement à la réalité de son départ précipité de Paris.

    Mais j'ai encore plus apprécié que tout ne tourne pas exclusivement autour de Nina. Ce récit contient de nombreux personnages qui se dépatouillent comme ils peuvent dans leur vie, leur peine, leur doute, leurs émotions.

     

    L'écriture de Mélanie Taquet est très agréable à lire et on enchaine les paragraphes sans se lasser ou se perdre dans les descriptions. Personnellement je ne suis pas friande des visites de lieux au travers des romans. Et pourtant, je me suis laissée porter par cette visite de Florence au travers des yeux et balades de Nina. Il n'y a aucune longueur l'écriture est fraîche, dynamique, rythmée. Les histoires s'entremêlent, interpellent sur divers sujets liés à l'amour, comme la maternité, l'abandon, la fidélité, l'amour filial, etc. On va de surprise en surprise dans le comportement étrange de l'héroïne.

     

    Ce roman m’a vraiment fait passer un bon moment de lecture qui finit dans un tourbillon émotionnel incroyable. Il y a des pages qui se tournent, peut-être certaines définitivement, d'autres avec l'espoir de se revoir. Il y a des affrontements à venir, des révélations à soi-même. Il y a surtout beaucoup d'amour.

     

    Par contre j'avoue être restée sur ma faim. Certes on connaît la décision finale de Nina, mais on aimerait en savoir plus sur son avenir et celui des autres personnages. Peut-être pas l'avenir immédiat, mais je trouve qu'un prologue du genre "6 mois plus tard" résumant la vie de chacun (même en une ou deux phrases) auraient vraiment aidé à finir sur une note encore plus positive.

     

    Un beau roman sur l'amour au sens large qui remue toutes les émotions et l’affectivité qu'on a en nous par l’évocation d’un sujet majeur difficile mais réel. Et j'aime quand un roman finit sur une note optimiste malgré des jours difficiles encore annoncés.

     

    Merci à Bibliofoxy pour la découverte et le partage de ce roman échangé sur le site  des mille et une plumes.


    Les petits liens : 

    Compte Insta Chroniques de Biblio.Foxy

    http://www.milleetuneplumes.fr/ dont je vous parle ICI