Spokus

Spokus

Page vérifiée Créé le 30 septembre 2018 #sociologie #folklore #croyances #rumeurs Contact

Spokus
  • Qui je suis et quel type de contenu je produis ?
  • De formation littéraire (Master), je travaille comme bibliothécaire à l'Université de Strasbourg. J'ai commencé à m'intéresser aux légendes urbaines en 2010, après la découverte des ouvrages de Véronique Campion-Vincent et Jean-Bruno Renard.

    Que disent les légendes urbaines des peurs de notre époque ? Quel est leur lien avec le folklore, la littérature ? Pourquoi relayons nous les rumeurs ? Comment expliquer la prolifération des fausses informations sur Internet ? L'essor des théories du complot ? Ces questions trouvent des réponses dans les livres de spécialistes du sujet ; mais globalement, les sites web, les médias qui traitent de légendes urbaines ou même des fake news se contentent de vérifier les informations, sans réellement proposer d'interprétation ou d'analyse.

    Partant de ce constat, j'ai créé Spokus en 2016, avec pour objectif de proposer chaque mois un dossier sur une rumeur, une thématique (le rat dans les légendes urbaines, la peur des nouvelles technologies ...etc) ou un type de récit (creepypastas, fake news, chaînes de partage ...), en essayant de comprendre le contexte dans lequel ces récits circulent, et ce qu'elles reflètent des peurs et aspirations de nos sociétés ; en donnant également la parole à des chercheurs en sciences sociales et spécialistes du sujet.
  • Pourquoi suis-je sur Tipeee ?
  • Aujourd'hui, Spokus est un projet qui vient en plus d'un travail à temps plein, mais qui me demande beaucoup de ressources (lectures, recherches, écriture ...) car les formats proposés sont longs, et parce qu'il faut plus de temps pour aller au delà de la simple vérification des rumeurs. Parfois, je suis un peu frustré de ne pouvoir en faire plus par manque de temps, et je garde dans un coin de la tête l'idée de tirer un revenu suffisant de cette activité pour pouvoir travailler à temps partiel et développer Spokus, en suivant par exemple un peu mieux l'actualité. Accessoirement, les dons récoltés me permettraient également de financer l'hébergement du site, ou de développer de nouveaux formats (comme les podcasts) auxquels je réfléchis de plus en plus.

  • Quelles sont les contreparties pour les tipeurs ?
  • Je tiens à remercier chaque personne qui me soutient dans ce projet et, à partir de 5 € de dons, à le faire par voie postale, en vous envoyant une petite carte !